Déplacements

Au fil des années, des modifications d’urbanisme, des changements de contrats pour les transports publics, des travaux sur la plaine et de nombreux autres facteurs, se déplacer dans Chambourcy est devenu de plus en plus difficile.

C’est pourquoi, Martine Escabasse et son équipe ont choisi pendant la campagne des élections municipales de 2014 de traiter ce problème comme l’un des trois axes prioritaires du mandat à venir (Retrouvez les extraits de nos propositions de campagne en un clic)

Ce n’est que tardivement, pendant la campagne, que l’équipe majoritaire semble avoir pris conscience de l’importance de ce thème en reprenant quelques unes de nos propositions (en bleu foncé).

Evidemment, nous serons donc particulièrement vigilant quant aux respects de ces engagements de campagne et essayerons aussi de faire avancer aussi  quelques une de nos idées simples non retenues (en vert foncé dans le texte).

A/ Priorité aux transports en commun

– Réaliser une véritable enquête auprès de tous les camboriciens dès cette année (usagers actuels mais aussi les usagers qui ont, compte tenu des nouvelles contraintes, abandonné le bus) .

– Revoir la fréquence et la capacité des bus pendant la période scolaire, notamment aux heures de pointe; il faut retrouver impérativement un service efficace.

Analyser l’opportunité de poursuivre la navette « Chambourcy – Saint-Germain en Laye ». Le cas échéant, revoir son mode de fonctionnement en étendant les horaires aux plages creuses des lignes R4 et 8. Pour informer les utilisateurs du temps d’attente il semble important de mettre en place aux arrêts une géolocalisation de celle-ci ou de la contacter via un interphone et/ou une application smartphone.

– Etudier la possibilité de mettre en place un arrêt sur le rond-point A14 pour le BUS N°22 (Mantes la Défense). Dans le cas d’accord il sera nécessaire d’étudier l’implantation d’un parking

B/ Des solutions durables pour les entrées de villes

A PROPOS de l’axe Nord/Sud en DIRECTION de POISSY : ATTENTION DANGER !

Si nous avions proposé  de « retrouver un peu de bon sens » en ouvrant la possibilité d’une traversée directe depuis la rue Francis Pédron vers la route de Poissy : Nous souhaitions le faire sans précipitation et avec le maximum d’aménagement tant pour la sécurité des piétons que pour celle des véhicules.

Or, l’option de réouverture a été prise dans « l’urgence électorale » par Pierre Morange fin février 2014 sans qu’aucune mesure de sécurité ne soit prise :

Absence de signalisation correcte, de passage piétons, de trottoirs etc…

Ce dossier fera l'objet d'une ALERTE à CHAMBOURCY

EN DIRECTION de St GERMAIN :

Dans un premier temps, installer dès 2014, une voie de pré-sélection en bas du chemin neuf

Chaque entrée de ville devrait être symbolisée par des piliers en pierres meulières; rue du Mur du Parc, rue Francis Pédron, rue du Clos de la Famile et rue du Chemin Neuf.

C/ Régler le problème de la circulation de transit

Une véritable remise en cause du schéma actuel de circulation nous semble indispensable avant d’engager tout travaux dans le centre ville.

D/ S’occuper enfin des circulations douces pour Chambourcy

Les circulations douces ne sont pas une mode, ce sont des nécessités pour « mieux vivre ensemble » c’est pourquoi REUSSIR CHAMBOURCY proposait de :

  • Mettre en place de cheminements pédestres sécurisés sur les axes principaux
  • Favoriser les déplacements à vélo avec notamment des voies et des circuits prioritaires
  • Sécuriser les trottoirs étroits par des rambardes à chaque fois que nécessaire.
  • Prendre en compte les déplacements des personnes à mobilité réduite

E/ La Grande Rue

La réfection de la Grande Rue devient donc une urgence du mandat 2014/2020

Cet axe doit s’inscrire dans un projet global d’urbanisme du centre ville, avec les circulations douces, les dessertes en bus et le maintien des commerces de proximité.